Arthur Ténor - auteur jeunesse

26 septembre 2016

Un bel article sur Graine de résistant...

C'est dans le magazine Tribu 12.

 

Posté par arthurtenor à 17:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 septembre 2016

Communiqué de rentrée littéraire... deux titres pour les collégiens

Deux titres marqueront ma rentrée, grâce à Oskar Jeunesse.

Ce 22 septembre, on découvrira un roman sur un thème qui devrait intéresser particulièrement les collégiens, leurs parents et enseignants. Le titre à lui seul donne une idée du contenu :

Je suis boloss, mais je me soigne.

Petite précision de l'auteur : Ce n'est pas un roman sur le harcèlement, mais plutôt sur les dangers de manipulation par un réseau social tel que Facebook. Plus fondamentalement, c'est un roman qui parle de l'estime de soi.

J'ajoute un message à l'attention des adolescents qui seraient susceptibles de passer par là : si vous éprouvez un petit coup de mou sur votre motivation scolaire, du découragement parce que la vie de collégien n'est pas si facile et si votre avenir vous angoisse, eh bien ce n'est pas grave du tout... à une condition ! Que vous ne perdiez jamais l'envie de réussir votre vie. Mais ça veut dire quoi réussir sa vie, me demanderez-vous ? Eh bien, vous trouverez certainement quelques débuts de réponse dans les mésaventures de ce boloss qui a choisi de se soigner...

Plat 4 Boloss

 

Quand on est petit à lunettes, timide et un peu geek, on est tout de suite catalogué "boloss". Clément, 14 ans, en sait quelque chose ; Insultes débiles et petites tapes derrière la tête sont le lot quotidien de son calvaire. Avec son amie Noémie, petite grosse aux cheveux châtain-moche, ils ont même été élus le couple le plus boloss par Léa et Jordan, ceux qui ont le swag. Mais Clément en a assez et décide de prendre sa réputation en main. Pour devenir l'anti-boloss, il sait qu'il peut compter sur les réseaux sociaux. Il va en user, en abuser, en négligeant gravement leurs dangers, et il pourrait bien le payer au prix fort...

Terroriste Amazon

            C'est dans un état de grande excitation que Timy part pour un après-midi shopping sur les Grands boulevards à Paris. L'objectif est d'acheter déco, bonbons et cotillons pour sa fête d'anniversaire ; il va avoir 12 ans. Son copain Marco sera de l'expédition, ainsi que Clara, la sœur de ce dernier, en complaisante accompagnatrice. Nous sommes à quelques jours de Noël. Le pays est à la joie, les rues et les magasins grouillants de monde. Au même instant, dans un appartement miteux de banlieue, quatre fous de Dieu se livrent à un étrange cérémonial : ils vérifient les kalachnikov et les gilets explosifs qu'ils vont utiliser pour délivrer leur message divin à cette société de mécréants qu'ils exècrent.

            Le parcours jusqu'à la rencontre se fait comme au ralenti : d'un côté tout n'est que bonheur et rigolade, de l'autre concentration et détermination. Timy et son copain pénètrent dans ce grand magasin comme dans l'atelier du Père Noël. Les terroristes arrivent sur place. Ils tirent, entrent, tuent, cherchent, dénichent, abattent… tout en invoquant leur Dieu, jusqu'à ce que l'un d'eux tombe sur Timy et son copain, pelotonnés contre Clara dans une cabine d'essayage. Alors soudain, c'est au tour du terroriste de basculer dans l'horreur, tandis qu'ailleurs dans le magasin le massacre continue.

 

Posté par arthurtenor à 15:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2016

Né maudit bouleverse encore...

Lu sur babelio.com : http://www.babelio.com/livres/Tenor-Ne-maudit/285601/critiques/1143008

sanae16 11 septembre 2016. Cette histoire est bouleversante avec son sujet qui est très peu abordé dans la vie de tous les jours. Les humiliations que subit François durant le récit font sans doute partis de celles des plus cruelles que j'ai lu dans ma vie. Merci beaucoup à l'auteur d'avoir raconté ce (presque) témoignage ; c'était très plaisant à lire
Note 4.00/5

Ne_maudit_couverture

     

Posté par arthurtenor à 19:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2016

Une belle critique de Graine de résistant...

C'est dans la revue " Nous voulons lire "

 

Posté par arthurtenor à 17:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 août 2016

A propos du Mystère Saint-Exupéry...

Vivement la rentrée !
En attendant...
 
https://lesmotsguerissentlesmaux.wordpress.com/2016/08/10/le-mystere-saint-exupery-de-arthur-tenor-pourquoi-antoine-de-saint-exupery-a-t-il-mysterieusement-disparu/

Le mystère Saint-Exupéry de Arthur Ténor – Pourquoi Antoine de Saint-Exupéry a-t-il mystérieusement disparu ?

 

 

EditionScrineo

Date : 6 mai 2016

Nombre de pages : 126

Prix8.90€

 

Je tiens encore à remercier lecteurs.com pour l’envoi de ce livre !

 

 

QUATRIÈME DE COUVERTURE :

 

Juillet 44.
Depuis que son escadrille a été affectée en Corse, Antoine de Saint-Exupéry, illustre écrivain et pilote émérite de l’armée française, vole beaucoup malgré son âge. Il prend tous les risques et cause les plus grandes frayeurs à ses camarades et supérieurs.
Le 31 juillet, il s’envole vers Marseille pour une mission de routine.
Au même moment, Horst Rippert, pilote de la flotte allemande, monte dans son Messerschmitt pour une nouvelle partie de chasse…

 

 

 

MON AVIS :

 

En 1944, un an après la parution de Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry se trouvait en Corse en tant que pilote effectuant des reconnaissances aériennes pour l’Armée française. Saint-Exupéry n’est pas au plus haut de sa forme mais ne peut pas accepter de rester les pieds sur terre. Il a besoin de participer et surtout, de voler.

J’ai apprécié lire ce livre dans lequel l’auteur nous fait le récit des deux derniers jours d’Antoine de Saint-Exupéry.

L’écriture est légère et poétique, ce qui fait que le livre se lit tout seul. De plus, c’est un livre destiné à la jeunesse, donc l’écriture est bien adaptée.

J’ai ressenti que Arthur Ténor c’était bien renseigné sur Saint Exupéry et sur sa vie. Mais attention, ce n’est pas une biographie, plutôt un hommage je pense.
J’ai bien aimé les passages surréalistes comme quand « Saint-Ex » parle avec son petit prince… Ou les passages à la fin où nous suivons l’aviateur allemand Horst Rippert.
J’ai trouvé que Arthur Ténor mène bien son histoire et que son interprétation de la mort de Saint-Exupéry est crédible et on arrive bien à y croire.
Seulement voilà, j’ai eu le sentiment d’un je ne sais quoi qui manque. Je n’ai pas bien réussi à me mettre dans la peau des personnages. Je m’attendais à un peu plus et je n’ai pas été totalement conquise.
Cependant, j’ai passé un bon moment, j’ai aimé suivre Antoine de Saint-Exupéry en tant qu’homme, avec sa passion pour l’aviation et pour l’écriture. J’ai trouvé que cela été un beau hommage et permet d’en apprendre un peu plus sur le père du bien connu Petit Prince.
J’ai également apprécié l’interview à la fin avec Jean-Pierre Guéno, écrivain, directeur d’édition et auteur de La mémoire du Petit Prince, biographie d’Antoine de Saint-Exupéry.

 

Cela m’a aussi rappelé que j’aimerais beaucoup lire d’autres œuvres d’Antoine de Saint-Exupéry, mais je ne sais pas vers laquelle m’orienter en premier donc à voir…

 

 

CITATIONS :

 

« Car ces derniers temps, Saint-Ex était plus sombre, préoccupé, plus absent que d’ordinaire. Ses rires étaient moins francs, ses regards moins lumineux, sa gentillesse naturelle plus mélancolique. À l’évidence, cet esprit incisif pressentait la fin de sa carrière de pilote de guerre, autant dire une mort inacceptable, avant la mort dont par contre il se fichait éperdument. »

« Quel étrange retournement de nature où toutes les beautés et les joies poétiques des songes d’une nuit d’été étaient à portée de regard, dans le vrai monde, alors que le tourment, la colère, le dégoût, la nostalgie…et la mort, régnaient à l’intérieur, noircissant toutes les planètes de l’univers du Petit Prince. »

Posté par arthurtenor à 22:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 août 2016

Comme un parfum de rentrée...

En attendant la rentrée littéraire...

Plat 4 Boloss

Posté par arthurtenor à 10:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 août 2016

Lu sur...

Lecture d'été par une enseignante...

Merci pour cette belle chronique du Mystère Saint-Exupéry.

Site Sophielit.ca http://sophielit.ca/critique.php?id=1465

index

Le mystère de Saint-Exupéry

 
  • Geneviève a aimé ce livre
 

Billet rédigé par Geneviève Bossé, enseignante

Antoine est l’un des plus vieux pilotes de son escadrille, mais il est aussi un des plus passionnés. En théorie, dès 30 ans, les pilotes sont radiés, mais à 44 ans, il est toujours en service, en Corse, là où son escadrille a été affectée. Chaque sortie permet à Antoine de retrouver ce sentiment de liberté que lui procure le ciel. Au sol, ses compagnons le taquinent, mais ils sont tous impressionnés par Saint-Ex. En effet, ils côtoient l’auteur du livre Le Petit Prince, ce livre qui connait un immense succès. Le 31 juillet 1942, Antoine part en mission. Il doit survoler la Provence et effectuer des photographies aériennes. À un certain moment, ses mains inclinent les dérives vers la droite. Croyant aux signes, le pilote met le cap vers la vallée du Rhône. Il ne se doute pas que cette décision aura de lourdes conséquences.

Ce court roman relate les derniers moments d’Antoine de Saint-Exupéry et Arthur Ténor s’est basé sur des faits véridiques pour écrire son livre. Les chapitres présentent les faits de façon efficace, tout étant dit en peu de mots. De plus, le roman regroupe des thèmes aussi différents que l’écriture, la guerre et l’aviation.

Mon avis

« Le message essentiel de Saint-Exupéry? Nous ne sommes riches que de l’agrégation de nos différences, et notre vie ne commence à prendre un sens que lorsque nous la tournons vers les autres. »

Une aura de magie et de mystère flotte toujours lorsqu’il est question d’Antoine de Saint-Exupéry. La façon dont Arthur Ténor a présenté cette partie de la vie de l’auteur est très intéressante. En effet, les passages qui concernent le monde militaire permettent de bien comprendre le mode de vie des pilotes en temps de guerre. J’ai bien aimé le point de vue des différents personnages par rapport à Saint-Ex. Certains l’appréciaient, d’autres trouvaient son caractère exécrable. Ceux qui l’ont côtoyé possédaient chacun leur opinion, parfois bonne, parfois mauvaise. Le fait qu’il soit un auteur connu et reconnu pesait aussi dans la balance. Une autre facette intéressante de ce roman est la présentation chronologique des évènements qui permet à l’auteur d’installer une forme de suspense qui pousse le lecteur à continuer la lecture. Son style simple et épuré avantage les lecteurs débutants, mais les plus avancés y trouveront aussi leur compte, car plusieurs degrés de lecture s’y trouvent.

Bref, la lecture du roman Le mystère Saint-Exupéry est une très belle occasion de se plonger dans l’univers de l’auteur de Le Petit Prince.

Merci aux éditions Scrinéo pour le roman !

Lecture de rentrée 2016...

http://lepetitmondedauryn.over-blog.com/2016/09/vous-allez-adorer-cette-croisiere-sanglante-arthur-tenor.html?utm_source=_ob_share&utm_medium=_ob_facebook&utm_campaign=_ob_sharebar

Posté par arthurtenor à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2016

Un Ténor à la télé... c'est assez rare pour être signalé.

Voici ci-dessous une interview réalisée au salon de Montaigu en mai dernier et qui m'avait échappée. Mise en ligne par l'excellent Luc Turlan qui intervient avec sa compagne Véronique juste après moi.

A visionner pour ceux qui ont entendu parler du " Le mystère St Exupéry " et " Je suis Charliberté ", et pour tous les autres pareillement.

http://www.tvvendee.fr/portrait-d-artiste/luc-turlan-veronique-hermouet-et-arthur-tenor_04052016

 

 

Posté par arthurtenor à 15:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2016

Le Mystère St Exupéry sur Ricochet...

Lu sur le site Ricochet...

Pour compléter une remarque personnelle : Effectivement, ce roman n'est pas une biographie, seulement un " moment de vie ", le plus bouleversant à mon sens puisque le dernier, celui des bilans et aussi des regrets. Car s'il avait survécu à la guerre, si seulement le commandant Gavoile ne l'avait pas laissé partir pour cette ultime mission... Il avait encore tant à dire au monde. Mais sans doute l'ignorait-il.

 

 

Le mystère Saint-Exupéry

Auteur : Arthur Ténor
Editeur : Scrineo
Mai 2016 - 8.90 Euros
Roman à partir de 12 ans
ISBN : 9782367404028
Thèmes : Roman historique, Avion/Aviation
 

L'avis de Ricochet

Antoine de Saint-Exupéry a fait paraître le Petit Prince en 1943. En 1944, il était en Corse, pilote effectuant des reconnaissances aériennes pour l'Armée française et les Alliés. Agé pour l'exercice, le corps abîmé par des vols malheureux, meurtri aussi par l'occupation de son pays, Saint-Ex n'avait pas forcément le moral. Ses amis s'inquiétaient, il s'obstinait. Jusqu'à la dernière mission…

Heure par heure, Arthur Ténor raconte le dernier jour du célèbre auteur (la dernière nuit s'étant passée à observer les étoiles). Le narrateur externe utilise un ton un peu emphatique, prête des sentiments à son personnage, anticipe sur la fin inéluctable… Le drame est au rendez-vous. On parlera relativement peu de l'activité d'écrivain, ou plutôt en la liant à l'effort de guerre de l'homme. Une bonne idée est d'avoir laissé la place, vers les derniers chapitres, à l'aviateur allemand qui aurait abattu l'avion de Saint-Exupéry. Pour le reste, et malgré un point de vue original ainsi qu'une belle écriture, celui qui rechercherait une biographie ne sera pas satisfait : il s'agit davantage d'un hommage, d'ailleurs poursuivi par une interview de Jean-Pierre Guéno autre homme admiré par l'auteur...

Sophie Pilaire

Posté par arthurtenor à 14:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2016

On parle ici du Mystère Saint-Exupéry...

C'est sur...http://undondemaitre.blogspot.fr/2016/06/antoine-de-saint-exupery.html
 
Qui connaît Saint Exupéry, l’homme ? A part le fait qu’il ait été un aviateur de renom et qu’il soit mort abattu en plein vol… Moi je n’en savais pas beaucoup plus.
Eh bien ici, j’ai appris qui était réellement l’homme, le rebelle face aux autorités quand il s’agissait de rester au sol, l’intrépide qui avait tant besoin d’adrénaline…
Dans ce texte, Arthur Ténor nous invite à découvrir Saint Ex tel qu’il était sa dernière nuit, avant sa dernière sortie… Comment l’Allemand qui l’a abattu a vécu avec cette mort sur la conscience alors qu’il ne s’agissait que d’un « fait de guerre »…
Et surtout, vous allez découvrir une nouvelle lecture du Petit Prince, comme un conte un peu prophétique sur l’écologie…
Très instructif.

Arthur Ténor interviewé par parolesdauteurs.com

Posté par arthurtenor à 21:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2016

Petit retour en arrière, émouvant et instructif... Quand on est Né maudit.

 A ceux qui connaîtraient mon roman sur les enfants de la guerre, Né maudit, mais aussi aux autres, je suggère de visionner ce reportage sur le sort de l'un d'entre eux. Daniel Aymon-Rouxel a inspiré très fortement mon récit. Il a livré un témoignage en fin d'ouvrage particulièrement fort. Je dois dire que Daniel est l'une des plus belles rencontres de ma vie. Un homme d'exception, par sa simplicité humaniste, sa sagesse naturelle, celle d'un enfant qui a terriblement souffert de la bêtise humaine ou pour le moins de l'étroitesse d'esprit, et qui pourtant a réussi une résiliance positive admirable. 

Ne_maudit_couverture

 

Reportage TF1 - Les enfants de l'occupant.mp4

https://www.facebook.com/dany.ammonrouxel?fref=nf

Posté par arthurtenor à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juin 2016

Le Mystère St Exupéry a les honneurs du Figaro Littéraire...

Article Figaro

Autre articles mis en ligne :

Sur La malle aux histoires : https://lamalleauxhistoiresblog.wordpress.com/2016/05/10/le-mystere-saint-exupery-de-tenor-ed-scrineo/

Le Mystère Saint Exupéry de TENOR éd. Scrinéo

Qui connaît Saint Exupéry, l’homme? A part le fait qu’il ait été un aviateur de renom et qu’il soit mort abattu en plein vol… Moi je n’en savais pas beaucoup plus.

Eh bien ici, j’ai appris qui était réellement l’homme, le rebelle face aux autorités quand il s’agissait de rester au sol, l’intrépide qui avait tant besoin d’adrénaline…

Dans ce texte, Arthur Ténor nous invite à découvrir Saint Ex tel qu’il était sa dernière nuit, avant sa dernière sortie… Comment l’Allemand qui l’a abattu a vécu avec cette mort sur la conscience alors qu’il ne s’agissait que d’un « fait de guerre »…

Et surtout, vous allez découvrir une nouvelle lecture du Petit Prince, comme un conte un peu prophétique sur l’écologie…

Très instructif.

Et sur... le site Histoire d'en lire

http://www.histoiredenlire.com/20e-siecle/mystere-saint-exupery.php

L'avis d'Histoire d'en lire

Avis Le Mystère Saint-Exupéry
Quand on pense à Antoine de Saint-Exupéry, on pense tout de suite à son œuvre mondialement connue, Le petit Prince. Oui mais Saint-Exupéry était un écrivain bien particulier. Depuis tout petit, il était aussi passionné d'avion et a pu devenir pilote. Pas étonnant donc qu'on le retrouve engagé pendant la Seconde Guerre mondiale. Quoique l'homme vient de fêter ses 44 ans en 1944 et aurait donc du déjà raccrocher depuis plusieurs années. Mais Saint-Exupéry ne vit pleinement qu'en étant en vol et c'est ainsi qu'il parvient toujours à obtenir de nouvelles missions auprès de ses supérieurs.

En un peu plus de 110 pages, Arthur Ténor retrace minutieusement les 30 et 31 juillet 1944. De la dernière nuit d'Antoine de Saint-Exupéry à sa disparition au large de Marseille. Nous suivons pas à pas sa nuit, son début de journée du 31 juillet, son envol un peu précipité sans avoir pris le temps de saluer son ami et supérieur, l'échec de sa mission de reconnaissance à cause du mauvais temps, son changement de trajectoire, le décollage de l'avion allemand piloté par Horst Rippert, qui quelques instants plus tard abat cet avion français.

La mort d'Antoine de Saint-Exupéry reste un mystère, Arthur Ténor a choisi de développer ici l'hypothèse selon laquelle l'avion de Saint-Exupéry aurait été abattu par l'allemand Horst Rippert, qui a lui-même témoigné dans les années 2000. Arthur Ténor s'appuie donc sur les faits historiques connus, les témoignages, pour offrir un récit concordant et passionnant. Le mystère reste entier mais l'auteur nous a présenté l'écrivain comme nous ne le connaissions pas. Et j'ai beaucoup aimé les références régulières au Petit prince tout au long du texte, jusqu'à ce que Saint-Exupéry soit à son tour rattraper par la beauté de son imaginaire.

Le livre se conclut d'ailleurs pas un entretien d'Arthur Ténor avec l'écrivain et historien Jean-Pierre Guéno qui nous offre un lecture inédite du Petit Prince.

A lire aussi, d'autres chroniques du roman Le Mystère Saint-Exupéry d'Arthur TENOR :
- Le Mystère Saint-Exupéry sur le blog La Malle aux histoires.

 

Posté par arthurtenor à 10:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2016

Un nouveau coup de coeur pour Je suis Charliberté...

A partager sans modération.

Couv Charliberté-Amazon

http://lamaisonlivre.canalblog.com/archives/2016/06/08/33931371.html
 

Mes impressions

Quelques mois après les attentats qui ont frappé Charlie Hebdo, un groupe de collégiens décide de créer un journal satirique, qu'ils baptisent "Charliberté-Hebdo". Dans ce groupe d'ados, il y a Tom, rédacteur en chef, Sarah, rédactrice et correctrice, et Sliman, dessinateur. Très vite Max les rejoint, il s'occupera des ventes.

Très vite aussi, leur journal suscite des discussions, des débats, des disputes...la tension monte au collège, même les interventions de Mme Lachenal, la principale - qui tout en les mettant en garde approuve leur initiative - restent sans effet. 

La devise de CharLiberté : "Toute vérité est bonne à dire"

Monsieur Ségurat, professeur de français, a pourtant tout mis en oeuvre pour que les débats ne restent pas stériles. Il dit ainsi à ses élèves que "la première marque du respect, c'est la tolérance" et il cite Voltaire, dans un extrait de son            Traité sur la tolérance.

p.31 "La tolérance n'a jamais excité de guerre civile ; l'intolérance a couvert la terre de carnage."

Le ton est donné. Dès lors, les journalistes en herbe, tout en ne manquant jamais de respect à qui que ce soit, en étant juste un brin impertinents, vont rencontrer des obstacles en les personnes de certains de leurs camarades.

Il y a pour commencer, un groupe de quatre cancres, "des petites frappes", dont j'ai beaucoup aimé la description, puis une camarade de classe très croyante (famille catholique intégriste), que leur journal dérange.

L'auteur procède dans cet ouvrage à une dissection du mécanisme de la montée lente, sourde, sournoise mais sûre de la violence dans une société. Il le fait à l'échelle de cette micro-société qu'est le collège, mais le mécanisme est le même. Tout commence par un désaccord, des disputes, puis arrivent les menaces. Parfois alors on sent poindre un apaisement, et tout repart de plus belle, jusqu'à la concrétisation desdites menaces.

Tous les ingrédients sont réunis, la guerre "intellos" contre "cancres", les différences de religions, mais aussi ceux qui ne croient pas. Au sein de l'équipe de rédaction règne une grande solidarité, et cette solidarité est mue par leur attachement à la liberté d'expression.

J'ai beaucoup aimé ce roman, je peux même dire que c'est un coup de coeur parce qu'il m'a émue, mais aussi parce que je pense qu'il s'agit là d'un ouvrage d'utilité publique. Il devrait être lu dans les classes afin de susciter des débats et de "semer des petites graines de tolérance" tant qu'il en est encore temps, car comme le dit Sarah, 

p.114 "Je crois aujourd'hui qu'on peut naître, voire renaître à tout âge, pourvu qu'à l'intérieur la graine soit là, prête à germer." 

Cet ouvrage peut être vu comme un début d'explication aux plus jeunes de ce qui s'est passé le 7 janvier 2015, si tant est que l'on puisse l'expliquer...

*****

Coup de coeur pour ce roman

Posté par arthurtenor à 18:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juin 2016

Un chronique FA-BU-LEUSE...

https://leboudoirdeslivres.wordpress.com/2016/05/31/le-royaume-des-sept-tours-arthur-tenor/

Le Royaume des Sept Tours – Arthur Ténor

Publié 31 mai 2016 par sylviecerisia

Une-Royaume-des-7-tours

Editions SCRINEO

348 pages

 

Quatrième de couverture

 

Soixante-dix ans après la découverte des brèches quantiques qui permettent de franchir le mur du Réel, les infinimondes de l’imaginaire s’ouvrent au tourisme. L’une des plus dangereusement fascinantes de ces destinations supra-exotiques est sans nul doute le royaume des sept tours. C’est pourtant celle-ci que choisit l’étudiant Thédric Tibert pour un raid « émotions Fortes » !
Cet audacieux touriste de l’Imaginaire ne va pas être déçu du voyage, puisqu’il sera emporté dans la tourmente d’un monstrueux conflit entre les armées des Mondes Noirs et celles des Frères-seigneurs alliés aux elfes. Si le jeune
baroudeur avait su ce qui l’attendait là-bas, il ne serait sûrement pas parti… encore que…

Mon avis

Là je me suis fait plaisir en mettant la couverture du livre en GRAND dans mon billet, parce qu’elle est super belle et parce que j’ai adoré ce livre.

J’ai déjà lu Les fabuleux que j’avais beaucoup aimé (voir le lien vers ma chronique ci-dessous) et là avec Le Royaume des Sept Tours c’est un très beau coup de cœur.

J’ai adoré l’histoire, les personnages et surtout le fait de pouvoir partir réellement dans les mondes imaginaires. Alors là c’est mon rêve absolu…un rêve que l’auteur rend réel avec une  belle plume et un rythme soutenu, aérien et envolé.

Pas d’ennui avec ce roman qui est très réaliste le lecteur se retrouve réellement avec Thédric  dans l’infinimondes au Royaume des Sept Tours.

Beaucoup de protagonistes sont très attachants, que soit humains ou animaux, j’ai beaucoup aimé les relations sincères et fortes qui se sont liées au fil des pages.

Du suspense,  de l’aventure, de l’amitié, de l’amour, de l’action, du rêve et une porte qui s’ouvre vers les mondes imaginaires pour le lecteur.

L’auteur nous amène avec talent et brio vers univers où l’on a envie de rester d’ailleurs je pense rester encore quelques temps au Royaume des Sept Tours.

A lire absolument

Mon avis sur Les fabuleux, un autre roman que j’ai adoré

Posté par arthurtenor à 09:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2016

On en parle encore, et ça fait toujours plaisir...

SI

C'est sur http://lamaisonlivre.canalblog.com/

Mes impressions

J'ai découvert ce livre avec ma classe de cycle3 (CE2, CM1, CM2) l'année dernière, dans le cadre des commémorations du centenaire de la première guerre mondiale, auxquelles nous avons activement participé.

Nous avons lu ce livre ensemble, et ensemble, nous nous sommes attachés à François et avons découvert son histoire avec beaucoup d'émotions. Il y a eu des éclats de rire dans la classe (Il devient en quelques années un garçonnet vigoureux et curieux de tout, qui goûte les crottes de bique...) mais il y a eu des grands moments de silence...

Dès les premières pages du roman, Arthur Ténor nous plonge dans le quotidien d'une ferme au début du 20ème siècle, et sa description est tellement juste et vivante que l'on s'y croirait. François grandit, va à l'école, tombe amoureux de Lucie la fille de l'instituteur, la vie, quoi.

Puis arrive la guerre. François, comme beaucoup d'autres, part "la fleur au fusil", il serait même déçu de ne pouvoir participer à la mobilisation.  Le chapitre 8 s'intitule d'ailleurs "Chouette! C'est la guerre!

"François songe avec inquiétude qu'il n'a que dix-huit ans, or il a entendu dire que le recrutement des volontaires ne concernait que les plus de dix-neuf ans. De toute façon, ça ne changera rien pour lui, il mentira sur son âge."

François part finalement à la guerre, Lucie, pour se rapprocher de lui s'engage comme infirmière...viennent alors les terribles scènes de combats, poignantes. Puis la fin. Mais là je m'arrête, il faut le lire!

Attention, l'auteur a écrit un chapitre supplémentaire qui n'a pas été publié, vous pouvez le trouver . J'aurais tellement aimé être "tombée" sur cette information l'année dernière pour le faire découvrir aux enfants.

A la suite de l'histoire, une note historique explique la première guerre mondiale, puis une chronologie de cette "der des der" est proposée.

Un ouvrage que je ne saurai que recommander tout d'abord pour sa qualité historique (à la fin, il y a une description très précise de la cérémonie du choix du soldat inconnu, de même, les descriptions tout au long du récit rendent bien ce qu'a dû être l'enfer des tranchées.) Je recommande également cet ouvrage car il me semble important d'aborder ces thèmes difficiles avec les enfants en passant par des histoires, beaucoup moins impersonnelles que des chiffres et des dates, même si ces derniers sont également à retenir!

En tant qu'adulte, j'ai pris autant de "plaisir" à lire ce livre que les enfants. Nous avons avec cet ouvrage vécu un véritable moment de partage. 

 *****

Coup de coeur pour ce roman

Posté par arthurtenor à 22:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2016

Lu sur Amazon...

Charliberté sur Amazon. Une critique ***** !

Couv Charliberté-Amazon


 
excellent roman jeunesse
Rating 5.0/5.0
21 mai 2016 Par Les lectures de Val
Achat vérifié sur Amazon
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile

Mon avis: C'est encore un excellent ouvrage que je viens de lire, il faut vraiment avouer qu'Arthur Tenor a une magnifique plume, il excelle dans tout sorte de genre et celui-ci même si j'avais un peu peur en commençant ce roman m'a tout de suite plu et j'espère qu'il sera rapidement travaillé dans les collèges.

Du coté de l'histoire:
Tom est collégien, il est âgé de 15 ans, c'est un très bon élève en classe de 3ème, il a, faut lavouer la répartie assez facile et de l'humour.
Tom a été choqué par les attentats de janvier 2015 contre Charlie-Hebdo, l'hebdomadaire satyrique bien connu. Il décide donc avec l'aide de trois de ses amis, de créer un journal à l'image de Charlie Hebdo, qu'il vendra dans son collège. Espérant ainsi pouvoir défendre la liberté d'expression et surtout lutter à sa façon contre l'intolérance . Bien-sur, Il en sera le propre rédacteur en chef, Sarah notre narratrice, rédigera également des articles, Sliman attiré par les croquis, dessinera les caricatures, et Max quant à lui, s'occupera des ventes de leur journal. Les adolescents, ravis mais très stressés se lancent rapidement dans cette nouvelle aventure avec énormément d'enthousiasme et beaucoup de détermination. Mais comme il l'ont envisagé avant de se lancer dans la publication de je suis Charliberté, il va leur falloir s'affirmer malheureusement devant certaines susceptibilités et faire face aux assauts de quatre garçons du collège qui sont vraiment menaçants. Toutes ces tensions, ces confrontations et intimidations, viendront-elles à bout de la détermination de nos journalistes en herbe ? Toutes les vérités sont-elles vraiment bonnes à dire et à publier? C'est ce que nous allons découvrir au fil de notre lecture.

Du coté de l'écriture: J'ai une fois de plus adoré la plume d'Arthur Ténor, malgré un sujet sensible, fort et important, il a su comme à son habitude, trouvé les bons mots au bon endroit, la légèreté de sa plume nous rend ce roman accessible et l'humour qu'il met dans son texte est vraiment bien adapté. Avec je suis CharLiberté, c'est de la liberté d'expression dont il est question mais également la liberté en générale, de tous. Même si ce roman est très court, le sujet est vraiment traité de manière complète et avec beaucoup de nuances par l'auteur, j'espère qu'il sera rapidement exploité par les professeurs des collèges et lycées car la tolérance commence dans les écoles.

En conclusion : Encore un coup de maitre pour Arthur Ténor, il ne finira jamais de métonner, je conseille vraiment ce roman à tous, petits et grands, ce livre doit à mon avis passer dans toutes les mains dès l'adolescence. C'est un condensé d'émotions, une lecture qui fait énormément réfléchir. La plume d'Arthur Ténor est comme toujours fluide, agréable, émouvante. Je recommande Je suis CharLiberté à toutes et tous.

Posté par arthurtenor à 11:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2016

Mystère Saint Exupéry...

Une petite critique sympa sur ce livre. S'il est effectivement " Très instructif ", une grande partie de mon intention est atteinte. Merci à La  malle aux histoires.

index

 

https://lamalleauxhistoiresblog.wordpress.com/2016/05/10/le-mystere-saint-exupery-de-tenor-ed-scrineo/

Le Mystère Saint Exupéry de TENOR éd. Scrinéo

Qui connaît Saint Exupéry, l’homme? A part le fait qu’il ait été un aviateur de renom et qu’il soit mort abattu en plein vol… Moi je n’en savais pas beaucoup plus.

Eh bien ici, j’ai appris qui était réellement l’homme, le rebelle face aux autorités quand il s’agissait de rester au sol, l’intrépide qui avait tant besoin d’adrénaline…

Dans ce texte, Arthur Ténor nous invite à découvrir Saint Ex tel qu’il était sa dernière nuit, avant sa dernière sortie… Comment l’Allemand qui l’a abattu a vécu avec cette mort sur la conscience alors qu’il ne s’agissait que d’un « fait de guerre »…

Et surtout, vous allez découvrir une nouvelle lecture du Petit Prince, comme un conte un peu prophétique sur l’écologie…

Très instructif.

A partir de 10 ans

Posté par arthurtenor à 19:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2016

Je lance un appel à tous les amoureux de la liberté...

A tous ceux pour qui la liberté, l'égalité, la fraternité, la laïcité... la diversité, bref nos valeurs républicaines sont sacrées. A tous ceux qui aiment du fond du coeur notre douce France, je lance un appel : faites-vous un devoir de visionner, puis de partager et ainsi de contribuer à diffuser ce petit bijou de générosité porté par des enfants de la diversité.

C'est joyeux, c'est frais, c'est beau comme notre pays...

Quand les enfants de " L'accueil libre " de Valentigney et Thierry'b des Francas du Doubs m'ont projeté ce petit clip, j'ai vécu un moment de grâce rare, d'autant plus émouvant que ce petit groupe de lecteurs autour de 12 ans, m'accueillait pour parler de mon roman " Je suis Charliberté ! ".

Je me devais de saluer ce formidable travail. C'est de la belle oeuvre. C'est du concentré d'espoir et d'intelligence du coeur. Merci !

Liberté Egalité Fraternité

 

http://www.dailymotion.com/arthurtenor

J'ajoute un commentaire : à un moment de la vidéo, les enfants donnent une définition de trois mots : confession, origine et nationalité. C'est parti d'un constat de Thierry, l'animateur Francas, un jour où il demandait à une jeune fille : " De quelle nationalité es-tu ? " Elle a répondu : " Musulmane. " " Ca c'est ta religion. Tu es de confession musulmane. Mais ta nationalité ? " " Euh... algérienne ! ", " Ca c'est ton origine, la nationalité de tes parents ou/et grands-parents " Elle a réfléchi et enfin répondu : " Française ". Oui, parce que tu es née en France. Une petite anecdote intéressante, fort bien exploitée dans le clip.

 

Posté par arthurtenor à 18:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2016

Maintenant, je ne sais plus quoi dire, sinon que l'émotion me submerge...

 **** pour Je suis Charliberté... Cette fois dans le Télégramme ce dimanche 8 mai.

 

Et sur le site: Lectures et Cie...

http://lecturesetcie.blogspot.fr/2016/05/avis-charliberte-arthur-tenor-scrineo.html

jeudi 12 mai 2016

Chronique - Je suis CharLiberté d'Arthur Ténor, un excellent support pour expliquer les attentats aux collégiens !

Quand Arthur Ténor m’a proposé de lire son roman jeunesse, Je suis CharLiberté, j’ai été curieuse de voir comment il allait aborder les thèmes difficiles que sont l’extrémisme, la liberté d’expression et le terrorisme. Il n’est pas toujours facile de discuter avec des enfants de ces notions et de leur expliquer le pourquoi du comment … Alors je me suis dit que le roman serait peut-être un bon support pour en parler. 
Choqué par les attentats du 7 janvier 2015, et particulièrement par le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, un collégien de 15 ans prend brutalement conscience que les valeurs de la République, ses valeurs sont en danger. Sa réaction est de créer un journal satirique, avec trois camarades de sa classe de 3ème, dont un dessinateur talentueux. Pourtant, très vite ils doivent faire face à des réactions qui visent à réduire, voire anéantir leur libre expression. Que ce soit de simples appels à « ne pas froisser les susceptibilités », aux accusations les plus délirantes, rien ne les fait dévier de leur volonté de faire de Charliberté, un lieu d'expression ouvert, et où l'on se marre. Les plus virulents de leurs détracteurs ne supportent pas ces « intellos » qu'ils ne comprennent pas. C'est une bande de quatre garçons en perdition sociale et même humaine. A leur violence verbale, vient s'adjoindre celle des ultra-religieux opportunistes. Tout est mélangé,  dénigré, déformé, sans parvenir à empêcher Charliberté de conquérir un lectorat grandissant. Et au fond, tout va bien, puisque c'est ça la démocratie : des débats, des confrontations d'idées et de convictions, des oppositions parfois musclées… dans l'acception des vérités de chacun. 
Je me suis lancée dans cette lecture sans aucun a priori, sans attentes et sans même avoir lu la quatrième de couverture. J’y ai découvert un parallèle saisissant. Je suis CharLiberté, c’est l’histoire de Charlie Hebdo, en version collège et avec des journalistes de 15 ans. Si le cadre est différent, les difficultés et le combat sont les mêmes.

 

Tom, notre héros, a certainement plus de réflexion que beaucoup de gens. J’ai trouvé son personnage très charismatique, juste dans ses répliques. Il incarne la liberté d’expression et les valeurs que forment la démocratie. Il est également plein de jugeote et son caractère malin m’a surprise plus d’une fois.
J’ai aimé que l’histoire nous soit racontée par Sarah. Elle aussi fait partie de l’aventure mais elle est plus en retrait, plus neutre pendant une bonne partie du roman. Elle nous détaille les faits à travers un point de vue qui prend très peu partie, ce qui aide à avoir une bonne lisibilité sur les évènements.
Tous les ingrédients sont présents pour expliquer au jeune public ce qu’est un journal satirique et surtout pourquoi il dérange. Nos journalistes en herbe sont confrontés aux mêmes situations que celles que nous avons observées ces dernières années et surtout ces derniers mois. Jalousie, gêne, rejet, colère, pressions psychologiques et agressions physiques, jusqu’au point de non-retour. On voit les évènements s’enchaîner et se dégrader, sans pour autant prendre conscience tout de suite que les choses peuvent très vite tourner au drame.
J’ai aimé la fin du roman. Elle est percutante. Elle appuie là où ça fait mal. Alors qu’un enfant n’aurait pas forcément pu apprécier l’ampleur des dégâts qu’on fait les attentats contre Charlie Hebdo, ce roman les plongera dans la même ambiance et leur permettra de toucher du doigt l’absurdité du drame. Il pourra se rendre compte de la gravité de l’acte.
Je pense que ce roman ferait un excellent support de discussion entre collégiens et parents/professeurs/encadrants qui souhaitent aborder avec eux et à leur échelle le sujet de la liberté d’expression. Beaucoup de questions et de compréhension peuvent découler de ce texte.
Bien que tragique, la morale de l’histoire est également heureuse. Je suis CharLiberté n’est ni noir ni triste. Il est réaliste jusque dans le plaisir que procure le fait de se sentir libre de tout dire et d’aborder tous les thèmes. Il montre bien qu’au-delà d’une minorité extrêmement dangereuse, la liberté d’expression est appréciée, voire félicitée par la plupart des gens, même quand ils sont visés par les caricatures. Même si les faits racontés sont  durs, ce roman permet aussi de relativiser et de tout remettre en contexte, pour mieux se rendre compte d’une part de l’absurdité du terrorisme mais également à quel point s’exprimer librement est important.
Arthur Ténor a su trouver les mots justes dans une formule simple pour aborder des notions complexes. Je pense même que certains adultes pourraient y trouver quelques réponses tant la situation est exposée avec bon sens et limpidité. Je conseille cette lecture à tous ceux qui veulent comprendre, expliquer ou simplement se souvenir. 
Je lui ai mis :

 

 

Posté par arthurtenor à 15:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mai 2016

**** pour Je suis Charliberté...

Une petite critique bien sympa sur Charliberté lue sur le site d’un collège...
http://www.college-perharidy-roscoff.ac-rennes.fr/sites/college-perharidy-roscoff.ac-rennes.fr/IMG/pdf/je_suis_charliberte.pdf

Posté par arthurtenor à 22:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]