L'un de mes prochains romans vient de faire une première victime. Il s'agit d'un roman (STUPEFIANT) dont vous êtes la victime. Rien d'étonnant donc...

http://colllafontaine.over-blog.com/2019/07/dead-lines-un-roman-d-arthur-tenor.html

Désolé pour cette victime, c'était un super prof doc, un des meilleurs du pays... et MERCI à lui !

Dead Lines - un roman d'Arthur TENOR

Publié par Le cédéiste sur 11 Juillet 2019, 17:57pm

Catégories : #Le "Croq'Livres"

Dead Lines - un roman d'Arthur TENOR (Gulf stream). 199 pages.

         Il faudra attendre pour découvrir ce passionnant et terrifiant roman appartenant au fantastique qui traite de l'addiction pour le Web puisqu'il ne paraîtra en librairie qu'en... octobre 2019. Il faudra donc pour le lecteur s'armer de patience.

         "Je n'aurais jamais dû commencer !"... "En attendant, j'ai continué !" (p. 80). Attention, ce roman captivant, à l'atmosphère inquiétante, paranormale, est une... "horreur" maléfique qui fonctionne comme une drogue forcément addictive - bien servi par une couverture noire et blanche à la photo énigmatique. Arthur TENOR a concocté un bijou d'ambiance, un récit effrayant à souhait, à la fois glaçant et surprenant que l'on ne peut lâcher une fois plongé dedans !!!! Heureusement, maître de mon destin, j'avais 2h00 devant moi (soyez prévoyant !) pour dévorer cet excellent page-turner, particulièrement haletant, bien écrit et facile à lire.

         Le lecteur s'identifie rapidement au personnage principal,  Aurélien, lorsqu'il décide de "partir" surfer dans la face cachée du web, le darknet.

Amateur de sensations fortes interdites, le jeune geek de 15 ans se retrouve alors happé, immergé, dans d'inquiétantes pages qui s'affichent sur son écran ; des pages qui le plongent dans l'expérience d'un livre stupéfiant dont il devient malgré lui la...  victime. Il s'agit là d'un roman-feuilleton, troublant et inquiétant à souhait, dans lequel, pour avancer et avoir sa dose d'horreur, il faut acheter les droits numériques de chaque  chapitre, chapitres qui s'autodétruisent une fois la lecture terminée. Si la somme de départ nécessaire à l'achat de chacun de ces chapitres est modique, celle-ci devient de plus en plus élevée à chaque fois que l'on décide d'en lire un peu plus. Et comme chacun d'entre eux fonctionne, eux aussi, comme une drogue additive, au bout du bout, la somme devient rondelette.

         Captivé, dans un premier temps, par les meurtres auxquels il est confronté, Aurélien rencontre son double dans le roman-feuilleton : un personnage effrayant de réalisme tant le portrait et les comportements de celui-ci lui rappellent son propre quotidien. Et puis, et puis... tout bascule : le jeune homme se retrouve totalement dépassé par ce roman qui rend fou, schizophrène et paranoïaque, lorsque la mort frappe, simultanément, dans sa vie de tous les jours.

         Tout comme Aurélien, prisonnier des filets de l'écrivain horrifique, Natas, le lecteur, qui oscille entre deux histoires parallèles entremêlées, est pris entre la réalité et la fiction. Gorgé d'émotions, apeuré et désarmé, surpris, trompé par les changements de narration, il  tombe avec le héros dans la... peur ! Et si la réalité n'était pas la réalité ?

         Mais comment peut-on écrire un histoire pareille ? Pourquoi ? Pourquoi Arthur Ténor nous avez-vous fait ça ? (p. 62). Assurément pour notre plus grand plaisir, tout bonnement, tout simplement !

Sincèrement, n'hésitez à prendre entre vos mains Dead Lines : sachez que si vous plongez dans la lecture de ce roman très prenant, vous n'échapperez pas à la spirale infernale, celle de l'addiction du plaisir de lire !

         Une véritable réussite !

Dead Lines - un roman d'Arthur TENOR
Dead Lines - un roman d'Arthur TENOR