Les lecteurs critiques de littérature jeunesse que l'on peut lire ici ou là sur Internet (et dans la presse classique aussi d'ailleurs) sont le plus souvent des adultes, et issus du monde enseignant bien souvent aussi. Ce sont des avis argumentés et en général très intéressant. Mais quand un retour de lecture vient d'un jeune dans la tranche d'âges à laquelle est plus spécialement destiné le livre, c'est doublement intéressant.

Ci-dessous, je reproduis une appréciation d'un jeune de 3ème sur mon roman " Blaise Cyrano - Le raté magnifique ". Sa dernière phrase m'a particulièrement touchée, car combien de fois n'ai-je pas entendu à propos du style " atypique " de ce récit : " C'est pas réaliste ! Les jeunes ne s'expriment pas ainsi ! Ca ne va pas les intéresser. A la rigueur si ton Cyrano avait été slameur... " Pour moi, cette dernière phrase, que je surligne fushia, balaie toutes ces objections, quand bien même sont-elles justifiées pour un grand nombre de jeunes lecteurs.

Je voudrai juste ajouter que personne, ni au XVIIème siècle, ni au XIXème ne s'exprimait comme le Cyrano de Bergerac de Rostand. Et ce jeune Guillaume l'a bien compris en parlant de " mélange de réalisme et de romantisme ". Je dirai même qu'il a tout compris. Bravo et merci à lui !

Sur Babelio.com

MoneinBouquine
  26 janvier 2018  
   
Blaise Cyrano, élève du collège Rostand, en 3e, est follement amoureux de Roxane. mais cette dernière n'a d'yeux que pour Christian Neuvillette. Celui-ci est beau, mais n'a aucune culture générale, contrairement à Blaise qui est laid, mais à une grande culture littéraire et un langage soutenu. Blaise n'a pas osé dévoiler ses sentiments à Roxane ; de son côté, elle considère Blaise comme un ami et Christian comme une conquête amoureuse, comme dans la pièce d'Edmond Rostand. Christian va-t-il demander de l'aide à Blaise ? Va t-il y arriver ? Ce livre m'a plu : voir un garçon en aider un autre à séduire une fille grâce à ses connaissances de la langue française est rare et cela change de toutes les autres histoires d'amour. Ce mélange de réalisme et de romantisme me plait car, au final, il y a beaucoup de péripéties. Ce qui ne m'a pas plu, c'est que Blaise accepte d'aider Christian : car, s'il ne l'avait pas fait, il aurait eu des chances avec Roxane ! Cependant, je trouve Blaise très intéressant de par sa façon de parler et aussi sa façon de contredire les gens avec élégance. (Guillaume D., 3e) 

CYRANO_CV_OK (1)