Chers amis qui suivaient l'actualité ténorienne, j'ai l'immense joie de vous annoncer la naissance en ce jour de mon dernier bébé. Il s'appelle Blaise Cyrano, c'est un raté, certes, mais magnifique, et pour moi le plus beau. Il faut dire qu'il a de la classe, une élégance du verbe hors norme, une flambloyance... que dis-je une flambloyance ? mieux que cela : du panache !

On lira le premier chapitre ici : http://tenorselivre.canalblog.com/ et dans un message sur ce blog du 10/09 une info bonus.

CYRANO_CV_OK (1)

Il s'appelle Blaise Cyrano, est élève de 3ème dans une petite ville de province. Il est originaire de Gascogne et vient de faire sa rentrée au collège Rostand. C'est un jeune homme à fort tempérament, en apparence sans complexe, cependant malheureux de son visage disgracieux. Il est en effet affublé d'un menton qui, sans être monstrueux, est plus allongé que la normale. Son intelligence supérieure a compensé ce handicap esthétique par une distinction, un raffinement, une culture littéraire et un amour de la langue qui en font un garçon hors du commun, admiré ou détesté par les autres adolescents qui le rencontrent.

Dans son nouveau collège, il retrouve une amie d'enfance qu'il aime d'un amour pur et profond, Roxane qui n'a d'yeux que pour le beau Christian Neuvillette. Cyrano devient l'ami du jovial Ragueneau, mais aussi l'ennemi mortel du détestable Deguiche, une crapule de quartier.

Blaise Cyrano est le digne prolongement d'une dynastie de gens amoureux des belles lettres, du raffinement et des exploits, et à l'image de son ancêtre chevalier de Bergerac… un raté magnifique. Certes, mais avec quel panache !