29 août 2017

Le combat des anges... aux anges.

Voici un bel encart sur Pourquoi ? paru dans le dernier numéro du magazine Comment ça marche ! Voici une belle critique du site Les chroniques de Madoka. Un bel encouragement. http://chroniquesdemadoka.eklablog.com/pourquoi-le-combat-des-anges-fantastique-a131242560 Mon avis : **** Un récit extrêmement addictif et intriguant !   Alors que des festivités sans précédent se préparent dans Paris, une camionnette explose faisant de nombreux morts ! Au milieu des décombres, un magnifique jeune... [Lire la suite]
Posté par arthurtenor à 09:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2017

Ca fait doublement plasir quand ça vient d'un jeune lecteur...

Le mystère Saint-Exupéry est certainement l'un de mes romans dont je suis le plus fier, et cela me fait doublement plaisir quand je découvre une critique écrite par un lecteur adolescent. En l'occurrence, c'est dans la revue Histoire Junior.
Posté par arthurtenor à 12:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2017

Les premières critiques de " Pourquoi ? Le combat des anges "...

Sur Amazon... 5,0 sur 5 étoilesHaletant ParNisa lecturesle 22 juillet 2017   Si j’ai été un peu décontenancée par les deux premières pages, Arthur Ténor m’a prise dans ses filets très vite et j’ai quasiment lu ce roman d’une traite, complètement happée.Il n’y a pas une seconde de répit et je serais bien en peine de résumer cet ouvrage tant il est complexe sans être une seule seconde compliqué. En effet, jamais je n’ai été perdue, tellement bien accompagnée par l’auteur. Et pourtant : attentat, dieux, mythologie, bible,... [Lire la suite]
Posté par arthurtenor à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2017

Incipit... pas trop insipide, j'espère.

Je ne l'ai jamais fait, mais l'envie m'en a pris, alors... Voici l'incipit du roman que je viens cet après-midi d'attaquer. Un moment toujours très particulier, mêlant appréhension et excitation. Bref, voici cette première phrase (que je modifierai sûrement plus tard) : " Certains jours, dès les premières notes sibyllines de son réveille-matin zen, une rareté qui tintinnabulait tel un carillon-bambou caressé par une douce brise, Lili ouvrait les yeux, prenait une profonde inspiration… et souriait à la vie. "
Posté par arthurtenor à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]