C’est sur le blog http://aupaysdelire.blogspot.fr/2017/02/guerre-des-idees-au-college-laicite-en.html.

 

Guerre des idées au collège: Laïcité en danger d'Arthur Ténor

Guerre des idées au collège d'Arthur Ténor
Laïcité en danger

 
Broché: 160 pages
Éditeur : SCRINEO EDITIONS 
Parution : 5 janvier 2017
Collection: JEUNESSE
ISBN-13: 978-2367404592
8€90
 
amazon.fr
Thibault, élève de 3ème, est un modèle de calme et de modération. Un matin d'octobre, la fille pour laquelle il en pince, Kristina, arrive en classe avec une mèche blanche dans les cheveux. C est un signe de ralliement pour le mouvement religieux rigoriste qu elle vient de fonder. Désormais, elle n aura de cesse de recruter de nouveaux adeptes. La réaction ne se fait pas attendre. Kader, le plus proche ami de Thibault, voit dans ce prosélytisme au sein du collège une menace pour le principe de laïcité. Alors il crée son propre mouvement, qu'il baptise les Tricolores. Son credo est de défendre farouchement les valeurs républicaines. Emporté par son tempérament passionné, Kader entame une véritable guerre idéologique contre les Mèches blanches qui, en réaction, se radicalisent encore davantage. Et Thibault ? Il est au centre de cette folie naissante, entre Kristina et Kader. L'intervention de certains professeurs, les débats, les mesures disciplinaires et réglementaires ne parviennent pas à apaiser les tensions entre factions ennemies. Sans doute, malgré tout, la paix finira-t-elle par revenir, mais comment, et à quel prix... ?
 
Mon avis: Comme vous le savez déjà, Arthur Ténor est l'un de mes auteurs chouchous, depuis que je l'ai découvert, je ne rate aucune de ses parutions et là oh malheur!  Honte à moi!! je n'avais pas suivi son actualité   et je n'avais pas vu qu'il sortait un nouveau roman  (bon pour tenter de m'acheter une bonne conscience tout de même c'est vrai que j'ai été débordée ces dernières semaines et comme j'essaie d’être plus raisonnable coté achats, je fais moins attention aux sorties, mais cela n’empêche que je suis complètement bouleversée d'avoir loupé cette sortie à l'heure) . C'est chose réparée et je me suis empressée de l'acheter Oufff petite bourde réparée. Et je peux vous dire que j'ai tout simplement dévoré ce court roman en quelques heures, il était lu et j'avoue que j'ai tout simplement adoré l'histoire et le message que nous fait passer l'auteur.
 
"Dans une République laïque et démocratique, chacun a le droit de penser et d'exprimer ce qu'il veut, de croire en ce qui lui plaît et de prier n'importe quel Dieu, même Zeus si ça lui chante. Mais dans une école de la République, on laisse tout ça au portail. Il n'y a qu'un seul et unique enseignement, parce qu'il n'y a qu'une seule et unique nation." Nous les Tricolores - nous étions déjà quatre dans la classe -, avons applaudi, mais aussitôt nous nous sommes fait rabrouer."


Du coté de l'histoire: Thibault est en classe de troisième, élève sans soucis, calme et modéré, il en pince secrètement pour la belle Kristina et est meilleur ami avec Kader, un jeune homme passionné. Un matin, alors que les cours commencent Thibault voit arriver sa belle avec une mèche blanche dans les cheveux et là à partir de ce moment tout va changer. Cette mèche est le signe d’appartenance à un groupe qu'elle a crée et qui prône  les idées créationnistes. La jeune fille arrive facilement à recruter d'autres membres à sa cause, quelques élèves abordent donc avec elle cette marque d'appartenance dans le collège.
Kader qui voit en ce groupe un danger et une réelle menace pour le principe de Laïcité dans le collège  décide donc de créer lui aussi, un mouvement opposé aux mèches blanches,  qu'il appellera les Tricolores et qui permettra de défendre les valeurs républicaines .
Commence alors une << guerre >> des idées entrainée farouchement par l'appartenance à ces deux groupes, entrainant débats et conflits, une situation compliquée qui va rapidement débordée.
Thibault, lui est au centre de cette folie, partagé entre Kader et Kristina, il ne peut apaiser les tensions. Après débats, interventions des professeurs  mesures disciplinaires, rien n'a l'air de pouvoir apaiser les tensions. Comment vont-ils pouvoir être d'accord et cesser cette guerre qui n'a pas lieu d’être ? la sérénité reviendra t'elle au sein du collège? Les revendications et la liberté d'expression peuvent elles tout résoudre ? Le dialogue ne serait-il pas une chose indispensable?  C'est ce que nous allons découvrir en lisant ce merveilleux roman.
 
Du coté de l'écriture: Comme toujours Arthur Ténor m'a rapidement emportée dans son récit et comme à son habitude, les mots sont posés avec une réelle justesse. Il aborde cette fois-ci le thème de la laïcité mais aussi les convictions de chacun,  des sujets pas facile pour les adolescents mais également pour nous, adultes et là encore, l'auteur trouve les mots complètement adaptés pour nous expliquer tout cela. Alors que dans les établissements scolaires, toute  appartenance  à une religion est interdite, nous voyons bien que dans cette histoire ce n'est pas respecté et en plus cela va s'envenimer par la création d'un groupe opposé et même si la liberté d'expression est bien-sur une très belle chose, parfois elle ne peut résoudre les choses et envenime les conflits. Arthur Ténor arrive facilement grâce à son talent d'auteur à  nous faire comprendre pas mal de choses qui lui tiennent à cœur, nous le comprenons aisément en lisant ce roman.  Ce que j'aime dans l'écriture de cet auteur, c'est sa force à nous faire découvrir certains sujets très délicats, il a une plume vraiment adaptée à tous et je pense que les adolescents devraient lire ses livres aux collège, ils devraient faire parti du programme, car chaque sujet est avec lui abordé simplement mais efficacement.  
 
Nous venions de rencontrer des fous de l'intelligence divine, comme il y a des fous de Dieu (en l'occurrence, c'étaient les mêmes), et cela n'avait fait que me plonger dans un abime d'incompréhension. Kader était pour sa part fou de rage, et sa conclusion sans appel:
-Ce sont des fachos c'est tout, donne-leur le pouvoir et il transformeront le pays en enfer intégriste. On voit bien comment ça se passe ailleurs. 
Faudrait faire quelque chose...  
 
En conclusion :  C'est encore un roman qui nous fait réfléchir, un roman je dirais salutaire et qui devrait être mis entre toutes les mains. Arthur Ténor m'a encore une fois émue par sa si délicate mais juste plume. Il arrive sur des sujets délicats à faire passer de très beaux messages et nous fait voir une réalité pas facile parfois à comprendre pour les adolescents mais aussi pour nous, adultes.   
 
Je dirais que ce roman est un indispensable, c'est un livre à avoir absolument dans sa bibliothèque et surtout en tête, c'est une histoire que tous adolescents (et adultes)  devraient lire en ce moment. C'est pour moi encore et toujours un sans faute de la part de cet auteur, cette histoire je vous la conseille vraiment.