Le Roman d’un non-mort

Merci à Céline!

L’immortalité fascine et fait toujours un peu rêver. Mais aussi grisante puisse-t-elle paraître, elle n’en est sûrement pas moins pénible parfois. Surtout si elle inclut de ne pas aimer. Là est un des problèmes de Gabriel, en vie depuis plus d’un siècle. « Non-mort » en réalité. Depuis qu’un pacte lui a été proposé en 1916, sur un champ de bataille, alors qu’il n’avait que dix-sept ans. En 2016, inscrit au lycée lors d’une année qui alors doit être très spéciale, il fait la rencontre de Cassandra.La jeune fillele fait se tordre autant de passion que de douleur. Mais les cours ont à peine commencé qu’une autre élève est retrouvée morte. Le héro d’Arthur Ténor et sa particularité dont il est possible de douter fortement se retrouvent alors au cœur d’une enquête policière tendue. A cause de celle-ci, il va même falloir livrer quelques secrets.

Ouvrage mêlant le fantastique, le thriller, l’horreur, la romance et évidemment la philosophie, Le roman d’un non-mort est joliment mené par son auteur empli d’idées. Comme souvent, il se tient à la belle, mystérieuse et captivante frontière qui existe entre le réel et l’imaginaire. Une fois à bord de ce livre, le lecteur ne quitte plus l’aventure. Elle va le surprendre, le faire frissonner et réfléchir à travers une écriture fluide et un rythme agréable. Sûr qu’arriver à la fin pour réaliser qu’elle n’en est pas vraiment une est un ravissement car ce moment hors du temps est très agréable.

Le roman d'un non-mort